Alexis Jenni vince il Goncourt 2011

Lo scrittore francese Alexis Jenni è il vincitore del Goncourt 2011, il più prestigioso premio letterario francese attribuito dai dieci giurati dell’Academie Goncourt, per il suo romanzo ‘L’Art francais de la guerre’ (L’arte francese della guerra).

Il romanzo, pubblicato per le edizioni Gallimard, è il primo di Alexis Jenni, 48 anni, professore di biologia e padre di tre figli. L’opera, 630 pagine, ripercorre l’avventura coloniale francese tra Indocina e Algeria.

Adesso vedremo quale editore italiano comprerà i diritti del romanzo per pubblicarlo in Italia.

La France Presse. Le Goncourt, le plus prestigieux des prix littéraires français, a été attribué mercredi à Alexis Jenni pour son premier roman, “L’art français de la guerre” (Gallimard), une fresque entre Indochine et Algérie qui questionne l’héritage des guerres coloniales.

Le prix Renaudot, traditionnellement attribué en même temps que le Goncourt, a couronné Emmanuel Carrère pour Limonov (P.O.L), portrait du sulfureux Edouard Limonov, idole underground sous Brejnev, clochard à New York, écrivain branché à Paris et fondateur d’un parti ultranationaliste en Russie.

Alexis Jenni, professeur lyonnais de biologie âgé de 48 ans, a été choisi au premier tour par 5 voix contre 3, a annoncé l’un des membres du jury Didier Decoin depuis le restaurant Drouant, où le jury a l’habitude de se réunir.

Loin des premiers romans souvent nombrilistes, L’art français de la guerre, au style classique, épique, parfois un peu grandiloquent, est un chant inspiré, baigné de sang et de combats, une méditation sur l’identité nationale et ces vingt ans de guerres coloniales qui marquent encore les esprits aujourd’hui en France.

Le roman, très lisible mais exigeant, a déjà été vendu à plus de 56.000 exemplaires. Un Goncourt se vend en moyenne à 400.000 exemplaires.

Alexis Jenni, qui se considérait jusqu’ici comme “un écrivain du dimanche”, s’est attelé voici cinq ans à son livre et a envoyé son manuscrit de près de 700 pages, par la poste, à un seul éditeur, Gallimard, qui a aussitôt flairé la révélation de la rentrée.

Emmanuel Carrère a été choisi par le jury Renaudot au deuxième tour par six voix contre quatre. Né en 1957 à Paris, ses ouvrages, dont La Classe de neige (1995), L’Adversaire (2000), Un roman russe (2007) et D’autres vies que la mienne (2009) sont traduits dans une vingtaine de langues.

Associated Press. A biology professor has won France’s top literary prize for his first novel, which deals with France’s colonial wars in Algeria and Southeast Asia. Alexis Jenni, 48, received the prize Wednesday for “L’Art francais de la Guerre” – “The French Art of War.” As is tradition, the Prix Goncourt was announced at the Drouant restaurant in Paris. It comes with a ?10 ($13) purse, but guarantees acclaim and significant sales for the winning author. Past recipients include Marcel Proust, Simone de Beauvoir and Marguerite Duras. Last year, Michel Houellebecq, a best-selling French author who has fanned controversy with his writings and comments on women and Islam, won for his work, “La Carte et Le Territoire” – “The Map and The Territory.

Condividi
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *